Dark Earth

Le pouvoir et le savoir sont en nous, il ne faut plus qu'apprendre à les exploiter
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Salem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Salem   Mar 13 Juin - 8:07

C'était en 1692, Salem, ville fondée a la base par des puritains et située dans le massachusetts, a été le théatre d'evenements marquants mais malheureusement trop peu connu...
A cette epoque, toute pratique en rapport avec la sorcellerie était considérée comme issue du diable et, bien sure était condanée.
L'église protestante qualifiait tout phenomène inexpliquable (comme les symptomes des crises de nerfs, et delires en tout genre qui n'avait pas encore d'explication médicale) comme surnaturel et diabolique.
Un pasteur, nommé Samuel Parris, habitait avec sa fille, Elisabeth, sa nièce, Abigail, et son esclave, Tituba.
Cette dernière racontait aux filles, à l'occasion, des récits parlant de sorcellerie (surement Vaudou) et leur lisait leur avenir.
Elisabeth et Abigail, se croyant damnée pour l'avoir écoutée, sont tombées malade et étaient souvent en proie a des convulsion violentes et momentannée. Les medecins, ne trouvant pas de remède n'ont trouvé qu'une solution (la plus facile): declarer qu'elle était possédée ou victime de quelque malefice que ce soit.
Lors d'une de ses crises, Elisabeth hurla le nom de Tituba, alors qu'on la persecutait pour trouver le nom de la personne coupable de son état.
En entendant cela, sa cousine et toute les autres filles du village firent pareil et accusèrent plusieur personnes, même les plus irréprochables de la communautée.
Une centaine de personne furent emprisonnée dans les murs de la prison de Salem, et même de Boston. Heureusement pour eux, quelques accusés ont été relaché, a cause des differentes petitions qui passait sur le compte.
Mais bon nombre de personne y restèrent...
Beaucoup sont devenu fous ou sont mort en prison, mais 19 ont été pendu. A la fin du massacre, les jeunes fille, miraculeusement guérie et exorcisée du Demons déclarèrent publiquement: "nous avons fait ça pour nous divertir et nous nous sommes bien amusées".
Ainsi ce termine la triste histoire de Salem, surnommée "The Witch City" (la ville des sorcières)...
Extraits des excuses faites aux familles des victimes:
" - Nous avouons que nous mêmes n'avons pas été capable de comprendre les mystérieuses hallucinations des puissances des ténèbres ni de nous y opposer .... Sur plus amples considérations et meilleures informations, nous craignons d'avoir contribué, avec d'autre, quoique par ignorance et sans intention, à attirer sur nous mêmes et ce peuple de Dieu la responsabilité du sang innocent ...
En conséquence, nous signifions par la présente à tous en général ( et aux victimes survivantes en particulier ) notre profond ressentiment et chagrin pour nos erreurs pour lesquelles nous sommes en détresse et inquiétés dans nos esprits ...
Nous vous demandons à tous pardon du fond du coeur, vous que nous avons injustement offensés et déclarons, selon notre conscience présente, que pour rien au monde aucun de nous ne ferait à nouveau de telles choses pour de telles raisons ; vous priant d'accepter ceci en matière de satisfaction pour notre offense, et que vous bénissiez l'héritage du Seigneur, que l'on peut demander en grâce pour notre pays."
Quelques noms des victimes de cette folie collective:

BRIDGET BISHOP pendue le 10 Juin
GEORGES BURROUGHS pendu le 19 Aout
GILLES COREY presse a mort le 19 Septembre
MARTHA COREY pendue le 22 Septembre
MARY EASTY pendue le 22 Septembre
LYDIA DUSTIN morte en prison le 10 Mai
ANN FOSTER morte en prison (date inconnue)
SARAH GOOD pendue le 19 Juillet
ELISABETH HOWE pendue le 19 Juillet
GEORGES JACOBS SR. pendu le 19 Aout
SUSANNAH MARTIN pendue le 19 Juillet
REBECCA NURSE pendue le 19 Juillet
SARAH OSBORNE morte en prison le 10 Mai
ALICE PARKER pendue le 22 Septembre
MARY PARKER pendue le 22 Septembre
JOHN PROCTOR pendu le 19 Aout
ANN PUDEADOR pendue le 22 Septembre
MARTHA CARRIER pendue 19 Mai
GILMONT REED pendu le 22 Septembre
MARGARET SCOTT pendue le 22 Septembre
ROGER TOOTHAKER mort en prison le 6 Juin
SAMUEL WARDWELL pendu le 22 Septembre
SARAH WILDS pendue le 19 Juillet
JOHN WILLARD pendu le 19 Juillet

Complément d'information :

En 1603, l'archevêque Samuel Harsnett décrivait les sorcières comme "de vieilles femmes aigries au menton et aux genoux presque soudés par l'âge, le dos arqué, clopinant sur un bâton, l'oeil creux, édentées, le visage raviné, les membres agités de tremblements, marmonnant dans les rues".
Les livres d'images nous les montrent habillées de vieux oripeaux noirs, d'une saleté repoussante, et suivies d'une horde de chats, noirs pour la plupart. La vérité est tout autre.

Les femmes qui avaient le malheur de ressembler à cette description étaient automatiquement reconnu comme étant des sorcières, alors qu'elles n'étaient en fait que de pauvres vieilles veuves qui n'avait tout simplement pas les moyens de vivre autrement.
Elles logeaient dans de vieilles cabanes, portaient des haillons, et leur survie alimentaire passait bien avant l'hygiène corporelle.
Les chats n'étaient que le résultat de leur bonté, car, malgré leur pauvreté, elles les nourrissaient de leurs maigres restants.
Pour elles, les chats étaient leurs seuls véritables amis!

Du 15ième au 17ième siècle, la croyance populaire voulait que les sorcières possèdent le pouvoir de jeter des maléfices, de provoquer de grands malheurs, de communiquer avec les animaux, de se déplacer sur un balai, de concocter des poisons ou des potions maléfiques et de contrôler la température en provoquant les pires intempéries, et cela entraîna leur massacre.
Les bien-pensants, les dirigeants, le clergé, et le système judiciaire s'unirent pour condamner leurs pratiques qui furent qualifiées de dangereuses et d'illégales, et l'humanité assista à une sorte de folie collective; la chasse aux sorcières donna lieu aux pires atrocités, à des injustices sans nom et à des persécutions inhumaines.

On estime que plus de 200 000 personnes, en majeure partie des femmes, furent torturées, puis exécutées.
La plus célèbre de ces chasses est, sans doute, celle de Salem.
Mais il y en eut d'autres, et beaucoup plus meurtrières.
En France, au début du 16ième siècle, le juge Nicolas Remy fit exécuter environ 900 personnes, le juge Henri Boguet, 600, tandis que Peter Binsfield, un évêque allemand de la fin du 16ième siècle, se rendit fièrement responsable de la mort de plus de 6 000 personnes.
On assista même à des dénonciations complètement loufoques faites par les membres d'une même famille, par des amis "sincères", par des voisins qui, par peur ou par vengeance, devenaient ainsi bien vus des autorités.

On se servait de la torture pour faire avouer les sorcières.
Les procédés utilisés étaient abominables; on les faisait marcher sans nourriture ni sommeil jusqu'à ce qu'elles avouent, ou alors on les jetait dans l'eau: le fait de ne pas se noyer prouvait leur culpabilité.
Noyées, brûlées vives sur le bûcher, ces femmes n'avaient bien souvent d'autre tort que celui de connaître la vertu de certaines plantes ou d'avoir des dons de clairvoyance.
Dès que surgissait un ouragan, une maladie mortelle, un cataclysme naturel ou une mauvaise récolte, on en accusait les sorcières.

La peur de l'inconnu rendait inquiets les gens de bonne société; l'inquiétude et la peur leur obstruaient l'esprit à un point tel qu'ils étaient incapables de rationaliser les événements et rendaient responsables les pauvres vieilles femmes mélancoliques, dépressives et solitaires qui, elles, n'avaient aucun moyen de défense et devaient, en bout de ligne, payer pour l'étroitesse d'esprit des gens soi-disant intelligents.

Identification de la sorcière

Depuis le Moyen Age, les chasseurs de sorcières avaient plusieurs moyens d'identifier et détruire les sorcière. Pour ceux qui ne disposent pas de ressources d'un laboratoire de chimie, et qui ne peuvent pas se procurer de mercure, d'acide nitrique ou d'yeux de salamandre, il existe une technique peu compliquée à mettre en application. Elle consiste à attacher la sorcière présumée à un tabouret en liant son pouce droit à son orteil gauche et inversement, puis à immerger le tout dans l'eau.

Pour les chrétiens, en effet, l'eau symbolise les fonds baptismaux : ils pensent qu'elle rejettera tout adorateur du démon et le renverra à la surface. Aucun d'eux n'a songé que dans cette position (que les sauveteurs préconisent pour conserver sa chaleur corporelle quand on se retrouve perdu en mer sans embarcation), n'importe qui flotterait ! Si la sorcière réussissait à défier les lois de la physique et à couler quand même, la malheureuse se noyait avant qu'on ait pu la sortir de l'eau...Mais comme elle avait ainsi prouvé son innocence, elle pouvait être enterrée avec tous les égards dus à une bonne chrétienne. Maigre consolation...

Les variantes de cette technique abondent, généralement dictées par la géographie locale et l'imagination des habitants. Dans une communauté ne disposant que d'un ruisselet peu profond, on pouvait attacher la sorcière à une planche de plonger dans l'eau tête en bas pendant que les inquisiteurs récitaient des versets de la Bible. Or, toute personne immergée dans cette position se noie presque aussitôt. Et même si elle était exceptionnellement robuste, considérant que les inquisiteurs choisissaient toujours une prière très longue et la faisaient réciter par le paroissien au débit le plus lent, elle n'avait pas grande chance de s'en tirer.

Autre croyance répandue : en échange des pouvoirs qu'il lui conférait, le démon marquait le corps de sa fidèle servante. Une tache de naissance, une petite cicatrice ou même un grain de beauté pouvait ainsi passer pour la marque du Démon. Certains chasseurs de sorcières affirmaient même qu'il s'agissait d'un troisième sein permettant à l'infidèle de nourrir son familier. (Avoir un animal domestique était bien entendu une raison parfaitement valable pour soupçonner une femme de sorcellerie.) Quelque forme qu'elle prenne, la Marque du Démon apparaissait sur une partie du corps masquée par les vêtements ; les inquisiteurs devaient donc déshabiller la pénitente et lui raser tout le corps avant de l'examiner, surtout dans la région des parties génitales. Appliquée par le démon en personne, cette marque était censée résister à toute dégradation physique. On pouvait la larder de coups de couteau sans que la victime n'éprouve de douleur ni ne saigne. Le nombre de sorcières ainsi démasquées semble étonnamment élevé ; mais il faut savoir que les inquisieurs utilisaient deux instruments indentiques. Ils se piquaient avec le premier pour démontrer son efficacité, et, sur la sorcière, utilisaient le second, dont la pointe se rétractait.

Les inquisiteurs disposant d'un équipement limité pouvaient ligoter la sorcière nue dans un cellier, voire sur la place du village, et lui ordonner de répéter une prière toute une nuit durant(le Notre Père était un choix très populaire). Quand elle s'arrêtait de parler, on lui lançait des seaux d'eau glacée jusqu'à ce qu'elle recommence. En dépit de sa constante invocation du nom de Dieu, si une créature vivante quelconque l'approchait au cours de cette épreuve - cafard, chat ou même rat, très répandus dans les colonies infestées de vermine -, les inquisiteurs affirmaient que c'était un diablotin envoyé par le Malin pour récupérer l'âme de la sorcière. La profusion de symboles chrétiens utilisés pour démasquer les sorcières ne provoquait aucun étonnement aux époques médiévale et coloniale.

Les sorcières étaient considérées comme des agents du démon, voir comme ses maîtresses : bref, ses complices lorsque des torts étaient causés à leurs voisins. La Balance était une épreuve très populaire aux États-Unis ; beaucoup de communautés en avaient fait fabriquer d'énormes dans ce seul but (mais quand elles n'en possédaient pas, il était facile d'en improviser une avec une planche en équilibre sur un rondin). Sous les yeux de tout le village, la village la suspecte était perchée dans un des plateaux ; un exemplaire de la Bible occuppait l'autre. Si la balance penchait de son coté, le poids de ses péchée lui aliénait clairement la miséricorde de Dieu. Bien sûr, personne n'est jamais ressorti blanchi de cette épreuve, qui a même permis de faire condamner un chat à Rhode Island en 1876.

Certaines communautés avaient même réussi à imbriquer le jugement et sa mise en application : sous le plateau métallique destiné à la sorcière, elles allumaient un feu avant le début de l'épreuve afin que la suspecte soit grillée vivante. A côté de ces rituels babares, renverser un peu décoction d'yeux de salamandre sur une camarade pour voir si elle devient bleue semble bien inoffensif. Quelques-uns des moyens de détecteur traditionnels, toutefoism se révélaient un peu plus subtils que ceux que nous venons d'évoquer. Par exemple, les trèfles à quatre feuilles étaient censés se faner en présence d'une sorcière, tout comme les roses et la lavande. A l'instar des vampires orientaux, les sorcières avaient la réputation d'être des créatures vaniteuses. Donc, toute femme se promenant avec un miroir sur elle (dans sa poche ou dans son sac à main) pouvait en être une. Celles qui s'admiraient un peu trop longuement dans l'eau était certaines d'y faire un plongeon peu de temps après.
Quant a celles qui témoignaient le moindre intérêt sexuel pour un homme, fût-il leur mari, elles avaient de toute évidence succombé à l'attrait licencieux du démon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salem   Mar 13 Juin - 8:07

Historique :

Décembre 1691 - Janvier :
L’histoire commence avec Tituba, une esclave antillaise qui travaille dans la cuisine du presbytère de Salem. Elle aime bien raconter des histoires à la gentille fille du pasteur, Elizabeth Parris, 9 ans, et à sa cousine un peu nerveuse nommée Abigail Williams, 11 ans. De temps à autres, les jeunes enfants se plaisent à regarder Tituba prédire leur futur en examinant des blancs d’œuf au fond d’un verre.

20 janvier :
Les petites Parris commencent à se comporter étrangement et à susciter les soupçons. En effet, Elizabeth éclate souvent en sanglots ou crie à tue-tête, tandis que Abigail se met à quatre pattes et jappe comme un chien. Après quelques jours, plusieurs autres jeunes filles commencent à se comporter de façon similaire.

Mi-Février :
Les médecins incapables d’identifier la source des maux des jeunes filles déclarent qu’elles sont sous l’influence de Satan.

Fin février :
Sous pression, les petites sont forcées de trouver un ou une responsable à leur malheur. Finalement, elles déclarent que trois femmes du village, dont Tituba, sont des sorcières. Les deux autres se nomment Sarah Good et Sarah Osborne. Pendant que ces deux dernières clament leur innocence, Tituba, pour sa part, affirme qu’elle a signé un pacte avec le diable et qu’une conspiration de sorcières est en train de prendre forme dans le village de Salem.

29 février :
Des mandats d’arrestations sont remis contre les trois accusées.

1er mars :
Les magistrats John Hathorne et Jonathan Corwin examinent les trois accusées dans la meeting house du village. C’est là que Tituba avouera être une sorcière.
Au cours des semaines qui suivirent, plusieurs autres personnes ont commencé à déclarer qu’elles avaient été témoin et même blesser par des étranges apparitions des autres villageois. La chasse aux sorcières commença.

La Ville de Salem

Durant les années 1680, Salem était divisée en deux parties distinctes : la ville de Salem, un centre économique noble et prospère, et le village de Salem, une communauté de fermiers. La famille Putnams était celle qui avait le plus grand territoire du village de Salem et désirait vivement la séparation du village avec la ville. Ils croyaient que les deux parties étaient devenues trop différentes et trop individuelles, ce qui était à l’opposé de l’idéologie puritaine.

Ainsi, les villageois créèrent leur propre église. Le révérend Burroughs y fut le premier prêtre, mais plusieurs citoyens ne l’appréciait pas et ne désiraient pas payer sa taxe. Donc, il quitta en se mettant à dos la famille Putnam. Par la suite, ces derniers invitèrent donc le révérend Samuel Parris à le remplacer.

Plus tard, durant les procès de sorcellerie, on a pu constater l’influence des Putnams. La plupart des accusés entretenaient tous certaines relations avec la famille, d’autres étaient même des ennemis des Putnams, comme Rebecca Nurse et Révérend Burroughs. Aussi, n’oublions pas que le pasteur Parris désirait une vengeance envers les gens du village.

Conséquemment, ce sont les enfants des deux familles, Ann Putnam Junior, Abigail Williams et Elizabeth Parris, amies, qui furent les plus ferventes accusatrices.
Revenir en haut Aller en bas
zoran.le.dechu



Masculin
Nombre de messages : 785
Age : 25
Localisation : entre le monde et ses problèmes
Pratique : toutes
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Salem   Jeu 15 Juin - 22:00

coment peut on faire sa ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.skyblog.com/admBloger/?login=1
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salem   Ven 16 Juin - 7:36

je sais pas mais sérieux je trouve que c'est super (je me comprends...)
Revenir en haut Aller en bas
zoran.le.dechu



Masculin
Nombre de messages : 785
Age : 25
Localisation : entre le monde et ses problèmes
Pratique : toutes
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Salem   Ven 16 Juin - 18:52

voir la mort cool mais invivable apres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.skyblog.com/admBloger/?login=1
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salem   Ven 16 Juin - 18:57

je n'ipenserai meme pas déja que je suis un serieux trouillard alors voir des mort je me suiside directe
Revenir en haut Aller en bas
zoran.le.dechu



Masculin
Nombre de messages : 785
Age : 25
Localisation : entre le monde et ses problèmes
Pratique : toutes
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Salem   Ven 16 Juin - 19:01

non! laisse moi te tuer stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.skyblog.com/admBloger/?login=1
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salem   Ven 16 Juin - 21:29

arrête de dire que tu te suiciderais Mad va-y, ai quelqu'un de ton etourage qui se suicide et après regarde si tu ferais des phrases aussi debiles que celle ci!!!
Revenir en haut Aller en bas
zoran.le.dechu



Masculin
Nombre de messages : 785
Age : 25
Localisation : entre le monde et ses problèmes
Pratique : toutes
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Salem   Lun 19 Juin - 17:03

sache isis que pour lui la mort est moi efrayante que la peur elle memme

(serieu probleme )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.skyblog.com/admBloger/?login=1
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salem   Lun 19 Juin - 17:54

et oui certaine personne se suiside a cause de sa c'est pour sa que je maintient mais mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salem   Mar 20 Juin - 7:36

oui ben va y suicide toi on verra après pfff
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salem   Mar 20 Juin - 14:00

mais non la peur entraine la mort!
Revenir en haut Aller en bas
Ante Mortem



Nombre de messages : 140
Localisation : Dans la nature...
Pratique : Lycéen
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Salem   Mar 20 Juin - 15:03

Mais la peur aussi donne des ailes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salem   Mar 20 Juin - 18:48

non la peur n'entraine pas forcément la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salem   Mar 20 Juin - 20:29

pour le sujet dont on parlais si mais sinon oui
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salem   Mer 21 Juin - 7:50

non dans ce sujet, c'est l'ignorance des personnes qui entrainent la peur des sorcières et par la même occasion la haine et ils les tuent mais tout vient d'abord de l'ignorance
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salem   Aujourd'hui à 11:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Salem
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les sorcière de Salem
» les sorcières de salem
» Salem aleikoum je suis nouvelle
» salem 3alaykom..
» Salem et Jérusalem

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Earth :: La sorcellerie en général :: Histoire-
Sauter vers: